Heuverswyn (2014) pre-post CP ROM Halliwick (thesis French)

Introduction
L’infirmité motrice cérébrale (IMC), ou paralysie cérébrale (P.C.) est le handicap moteur le plus rencontré chez l’enfant. Sa prise en charge multidisciplinaire permettra à l’enfant de développer le plus d’autonomie possible. L’évaluation des capacités motrices de ces enfants est une étape importante dans leur prise en charge thérapeutique, et leur évolution au fil du temps est un bon indicateur de la qualité de cette prise en charge.

Même si l’hydrothérapie n’est pas encore systématique dans la prise en charge de l’IMC, souvent dû à son caractère onéreux, certaines études ont été effectuées sur ses effets, dont plusieurs se sont déjà intéressées à la méthode Halliwick, mais aucune n’a encore quantifié le lien entre cette méthode et les variations d’amplitudes articulaires.

Ce travail s’inscrit dans la continuité de celui exécuté par Alizé FAKHRY, lequel avait analysé l’évolution du tonus des enfants cérébrolésés à la suite d’une séance d’hydrothérapie selon la méthode Halliwick (publié lors de la 1ère conférence ECEBAT- European Conference on Evidence Based Aquatic Therapy). Nos résultats ont de plus été comparés au travail de Melody REMACLE, ayant étudié l’effet d’une thérapie aquatique classique sur les amplitudes articulaires des enfants IMC.

L’intérêt de ce mémoire est d’évaluer les répercussions immédiates, et, sur un laps de temps prolongé de la thérapie Halliwick sur les capacités de mobilité articulaire des enfants. La comparaison de nos résultats avec ceux obtenus par Melody REMACLE permettra aux thérapeutes utilisant les thérapies aquatiques d’adapter ou de juger la méthode la plus adéquate pour les résultats recherchés.

 

Latest Video